Connect with us

Ministère de la Culture : En route pour une nouvelle valorisation du Compas Direct en Haïti

Célébrité

Ministère de la Culture : En route pour une nouvelle valorisation du Compas Direct en Haïti

Intervenant sur les ondes de la radio Métropole dans la soirée du 3 août à l’émission Métro Hit avec Stéphane Lacroix autour de la soirée hommage aux étoiles de la musique Compas/Konpa, le Ministre de la Culture et de la Communication, M. Pradel Henriquez, a insisté sur la nécessité d’une véritable réflexion de tous les acteurs du secteur pour aider à l’aboutissement du dossier de soumission de la candidature de la danse et la musique compas/konpa à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, gérée par l’UNESCO.

Hommage aux étoiles du compas/konpa

« Hommage aux étoiles du compas/konpa », est une initiative du Ministère de la Culture et de la Communication. Cette soirée virtuelle qui s’est déroulée le vendredi 31 juillet (pour commémorer le 26 juillet) a été une occasion pour le Ministre Pradel Henriquez non seulement de clôturer la série de débats sur la danse et la musique compas/konpa, mais surtout d’honorer des animateurs, des chanteurs, des promoteurs, des producteurs, des journalistes parmi tant d’autres, pour leur apport au rehaussement de la musique de Nemours Jean Baptiste.

Le Ministre Henriquez, répondant aux questions de l’animateur de Métro Hit, se décerne un satisfecit pour la réussite de cette soirée tout en remerciant celles et ceux qui ont contribué à la réalisation de cet événement. Le Ministère reste à l’écoute de toutes les critiques qui permettent d’améliorer ses actions.

Selon le Titulaire du MCC, son institution entend œuvrer à la valorisation du compas direct/konpa dirèk et d’une manière générale, la musique haïtienne. «La musique haïtienne, dit-il, est un atout pour le pays. Elle est très appréciée partout dans le monde».

Un élément important soulevé par le journaliste Stéphane Lacroix, c’est la question du droit d’auteur. « Un dossier très délicat et très complexe en Haïti… », fait savoir le Ministre Pradel Henriquez. Toutefois, il reconnaît qu’il y eu a beaucoup de progrès en la matière vu les efforts réalisés par le Bureau du Droit d’Auteur. D’ailleurs, on a discuté sur ce thème à l’un des débats sur la danse et la musique compas/konpa.

Le droit d’auteur représente, pour le Ministre de la Culture et de la Communication, le salaire du créateur. On doit lui payer quand on commercialise son œuvre, et attaquer cette question c’est en quelque sorte œuvrer pour la rentabilité du compas/konpa et pour l’amélioration des conditions socio-économiques et professionnelles des musiciens.

Verser une contribution financière (selon les législations nationales), ne serait-ce qu’un minimum, pour l’utilisation d’une œuvre originale, c’est une marque de respect pour les efforts déployés par le créateur qui a accouché son œuvre et qui en a souffert, conclut le Ministre Pradel Henriquez. Celui-ci encourage tous les artistes à enregistrer leur création avant de la publier afin de la protéger contre les utilisations arbitraires ou encore contre les potentielles violations du droit d’auteur.

Plus de 40 artistes et groupes ont été soumis à l’appréciation du Ministre de la Culture et de la Communication. 10 ont été retenus par rapport à la durée de la cérémonie. Il faudra des cérémonies régulières pour honorer tous les autres, car ils réalisent un travail colossal.

Le Ministre déplore en marge de cette émission, par exemple, le fait que des institutions majeures dans la promotion du Compas direct/Konpa dirèk, comme Ticket Magazine, la Radio nationale et son Petit Bal du Samedi Soir, Joubert Charles et son Haïti Men Konpa, radio Galaxy, Métro Rétro de radio Métropole, Radio Caraïbes et Quisqueya pour leurs émissions rétro valorisant notamment des musiques du Tropicana ou du Septentrional…., pour ne citer que celles-là, n’ont pas été honorées lors cette première série. Ce n’est que partie remise.

Continue Reading
Advertisement
To Top