Connect with us

François Benoit, un modèle de courage et de réussite à entériner dans la société

Benoit

Célébrité

François Benoit, un modèle de courage et de réussite à entériner dans la société

François Benoit, un modèle de courage et de réussite à entériner dans la société

(Tripfoumi Célébrité)- Généralement, les personnes qui agissent dans l’ombre ont beaucoup plus d’impact sur la société que celles qui se font toujours remarquer. S’il est considéré, pour certains comme un anonyme, François Benoit est une référence et un modèle de réussite dans bien des choses. Du militarisme bien muri à la référence en culture hydroponique en Haïti, cette victime du drame du 26 avril 1963 qui, selon ses dires, a perdu près de 15 membres de sa famille dont son fils Gérald porté disparu jusqu’à date, n’avait pas abdiqué. Il a utilisé sa force, son énergie et son savoir-faire pour se frayer un chemin de réussite dans un monde bourré d’injustice.

Un modèle d’amour pour la science et l’intellectualisme

Né dans la région des Cayes en mai 1936, Pierre François Benoit a connu un brillant parcours dans sa vie de personne. Des études classiques (primaires et secondaires) bouclées chez les frères de l’Instruction chrétienne à Port-au-Prince jusqu’à son court passage à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques (FDSE), monsieur Benoit a développé un goût et une passion indescriptible pour l’éducation et les grandes cultures. Ainsi, cet octogénaire, a cumulé bon nombre de formations académiques en langues vivantes, en technologie de l’informatique, en microprocesseur, en statistiques… Toutes ces formations reçues en Haïti comme à l’étranger dans de très grandes universités font de Benoit un homme cultivant un amour démesuré pour la science et l’intellectualisme.

Un militaire dans l’âme

Même s’il n’a pas fait long feu à l’Académie militaire d’Haïti (1956-1957), François Benoit n’a pas eu trop de difficultés à intégrer la USACarib School of the America, une académie militaire américaine responsable de la sécurité dans la caraïbe surtout dans le canal du Panama. Sérieux et compétent dans son rôle de membre de l’infanterie dans le canal de Panama, monsieur Benoit a glané de prestigieux prix à son honneur comme des médailles d’or, d’argent et de bronze à l’International de Military Rifle Competitions-Panama Canal Zone. Son expérience dans l’armée combinée à sa grande culture lui ont permis de briguer des postes importants dans le pays dont ministre des affaires étrangères, trésorier du Conseil Electoral Provisoire (CEP)…

Du tireur d’élite à l’hydroponie

De retour en Haïti après ses nobles services rendus dans l’armée américaine, François Benoit, avec sa tête bien remplie et jonchée d’expertise, a développé une certaine affinité pour l’agriculture hydroponique qu’il a appris seul à maitriser le mécanisme de fonctionnement. Ce modèle d’agriculture est pratiqué hors-sol c’est-à-dire la terre qui est habituellement utilisée pour la production agricole est, dans ce cas, remplacée par un substrat neutre ou inerte. Ce dernier est irrigué par un courant de solution qui apporte les éléments essentiels à la plante. Pionnier de ce modèle d’agriculture en Haïti, Benoit a essuyé de nombreux échecs jusqu’à devenir aujourd’hui la référence. Propriétaire des jardins hydroponiques d’Haïti depuis 2001, ses produits de qualité comme la laitue sont actuellement exportés et vendus aux supermarchés de la place.

Il ne fait aucun doute que François Benoit est considéré comme un prototype de courage et de réussite. Faisant preuve de rectitude, d’assiduité et de sérieux, le tireur d’élite traine derrière lui un passé mémorable. Dans une société où la valeur devient de plus en plus rare, François Benoit est un très bon exemple à entériner en toute quiétude.

Continue Reading
Advertisement
To Top