Connect with us

Quand Femme à la guitare voit ses rêves brisés par l’État haïtien

Femme ala Guitar

Célébrité

Quand Femme à la guitare voit ses rêves brisés par l’État haïtien

Quand Femme à la guitare voit ses rêves brisés par l’État haïtien

(TripFoumi Célébrité) – Nombreux sont les haïtiens vivant en terre étrangère qui rêvent un jour de revenir dans leur pays natal afin de travailler pour le bien-être de leur communauté. Mais, la situation dégradante du climat socio-politique et sécuritaire du pays reste un obstacle quant à la matérialisation de ce rêve. C’est le cas de Femme à la guitare, cette chanteuse haïtienne très connue sur les réseaux, qui avoue son grand envie de revenir travailler au bercail. Mais, elle ne peut pas à cause de la situation actuelle à laquelle fait face son pays.

Fritznie L. Joseph alias Femme à la guitare ne mâche pas ses mots quant à son envie de retourner en Haïti pour aider sa communauté. » Tout rèv mwen se te antre lakay mwen al travay bò kote paranm pou sèvi kominote a. Men nèg yo kraze rèv mwen plat », se désole la jeune diplômée en Chimie.

La jeune chanteuse, plus loin, dans ce message posté sur sa page Facebook, se questionne sur son avenir. « Mchita map Mande tèt mwen kisam pral fè ? Kisam pral reve ankò ? Ki kotem prale? Kijan sa pral pase? « , se semande l’interprète du morceau à succès titré « Je viverai ».

La native de Port-au-Prince qui vit actuellement aux États-Unis enfonce le couteau dans la plaie, pointant du doigt l’État haïtien d’être de connivence avec les bandits. « Leta peyim negosye ak bandi pou yo lage yon asasen pou yo ka lage moun yo kidnape yo. E sa bandi yan di y’a se sa leta peyim fè. Mesye oooohhhhh hm hm hm. Mèsi peyim. », regrette celle qui a quitté son pays depuis 2012.

Haïti fait face ces derniers jours à la recrudescence du phénomène de l’insécurité, notamment du kidnapping, greffé sur une crise socio-politique aigue. Une situation qui affecte également beaucoup de compatriotes. Quand est-ce que les autorités haïtiennes vont définitivement créer un climat de stabilité afin de permettre aux haïtiens vivant dans la diaspora haitienne de retourner chez eux ?

Continue Reading
Advertisement
To Top