Connect with us

Vanessa et Rutshelle dénoncent la manipulation mentale et la résignation dans le mariage

Vanessa et Rutshelle dénoncent la manipulation mentale et la résignation dans le mariage

(Tripfoumi Célébrité)- De nos jours, la violence sur la femme est tellement banalisée que certains ne le considèrent plus comme telle. Au contraire, elle est plus vue comme un acte correctionnel ou de vengeance. Certaines personnes, masculine ou féminine, en voulant se faire passer pour des moralistes, tentent même de justifier les actes criminels en résumant la femme aux besoins essentiels de la vie. De ce fait, par crainte de se faire ridiculiser ou d’accuser d’infidélité, la victime se sent parfois dans l’impossibilité de parler des atrocités, des tortures qu’elle subit quotidiennement voire oser dénoncer le pervers narcissique jusqu’au jour du suicide ou de l’homicide. Vanessa et Rutshelle, conscientes de ce problème majeur qui ronge les femmes plus précisément les femmes haïtiennes pendant ces derniers jours, abordent le sujet à travers un morceau titré ”yon lot”.

“Yon lot”, la toute première collaboration du duo Vanessa et Rutshelle, raconte l’histoire de Vanessa mariée à un homme apparemment amoureux mais, au fil des années, cet amour se transforme en véritable cauchemar. L’homme se métamorphose en un éternel inconnu, un monstre qui fait voir toutes les couleurs à la dame qui ne demande qu’à être aimée à sa juste valeur. Les actions posées par Vanessa sont mal perçues. Toutes ses paroles sont mal interprétées. Elle n’a plus le droit de revendiquer, de poser des questions car “Monsieur je sais tout” n’a plus de temps à accorder aux ragots de sa femme. Vanessa, amoureuse, cherche chaque jour des excuses pour son sociopathe de mari qui n’a guère l’intention de changer. Ne sachant quoi faire de cette situation de confusion totale, Vanessa a oublié non seulement la notion de temps mais aussi l’importance de la vie en couple.

Face à une situation délicate où l’on voit trouble, il y a au moins une personne, un bon ou une bonne amie qui est toujours prête à prodiguer un conseil salvateur. Voyant la fatalité qu’encoure Vanessa dans son mariage venimeux, Rutshelle apporte le conseil salutaire à la dame : celui de voir son bonheur et sa vie avant tout. Se préoccupant du bien-être de la femme en spleen, la diva lui fait comprendre qu’elle peut trouver un homme vraiment attentionné, qui n’use pas le camouflage et qui est prêt à lui rendre heureuse et lui traiter avec respect et juste valeur. “Pa kite pèsòn vin diminye w. Pran fòs ou, pran kè w avanse” conseille Rutshelle à la chanteuse de la musique “Blese ”.

Cette musique décrit, malheureusement, la réalité de bon nombre de femmes dans la société haïtienne. Bien des fois, se trouvant dans une situation dépressive et d’oppression, elles n’osent même pas exprimer leurs ressentiments par peur de se faire chahuter et pour diverses raisons telles que : dépendance affective, dépendance économique, abandon, les dires de la société… Prises dans ce labyrinthe, elles n’ont pas d’autres choix que de se résigner et de s’adapter à ce cercle vicieux qui peut être très fatal à l’avenir.

Vanessa et Rutshelle, en voulant apporter un message de soutien aux femmes qui meurent à petit feu de ce fléau, encouragent, à travers cette belle chanson, les victimes à dénoncer les bourreaux, à lutter pour la sauvegarde de leur dignité humaine et, dans la mesure du possible, à renoncer à ces amours destructifs et toxiques car, contrairement à ce que pensent ces vilains manipulateurs, “li toujou posib pou w jwenn yon lòt”.

Continue Reading
Advertisement
To Top