Connect with us

« Madjigridji » de Woldenskee Minviel prend place dans l’univers de la poésie haïtienne

SquareQuick 20226152230375

Culture

« Madjigridji » de Woldenskee Minviel prend place dans l’univers de la poésie haïtienne

« Madjigridji » de Woldenskee Minviel prend place dans l’univers de la poésie haïtienne

(TripFoumi Célébrité) – Insuffler dans les narines des mots pour leur donner vie et forme, voilà l’une des diverses façons soumises aux caprices du poète quand il veut nous plonger dans certaines réalités. Mais, la grande question : est-ce qu’il y a toujours de la place pour de nouvelles plumes dans cet univers ? Oui, pourvu que la créativité s’y trouve et que les sociétés soient en quête d’esthétique et d’une parole utile. Très jeune, Woldenskee Minviel ne veut pas rester dans son monde de lecteur, et par conséquent, il a décidé de coucher ses propres vers sur des feuilles. Et voilà, Madjigridji vient de faire son apparition.

Les partisans du président Jean Bertrand Aristide se préparaient déjà à célébrer le 1er anniversaire de leur leader charismatique au pouvoir le 7 février. À cinq jours de cette célébration, un bébé a vu le jour, soit le 2 février dans le coeur de la capitale haïtienne marquée par de petits mouvements anti-Aristide. Woldenskee Minviel, âgé seulement de trois ans en 2005, a laissé la capitale haïtienne, pour s’installer à Petit-Goâve, ville d’origine de ses parents, située à environ 70 kilomètres au sud de Port-au-Prince. Après avoir bouclé ses études classiques dans la ville de Dany Laferrière, il a fait son retour à Port-au-Prince en 2021 pour faire des études en Science Politique à l’université Quiskeya.

Sa rencontre avec les livres !

Comme tant d’autres jeunes du pays, Woldenskee est élevé dans l’ombre d’une bibliothèque familiale, mais, sa passion débordante pour les livres et l’écriture lui a servi d’apéritif pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. « J’ai commencé à lire alors que j’étais déjà en septième année fondamentale », se remémore le jeune de 20 ans, qui dit avoir l’habitude de lire des arlequins. Sans vouloir s’enorgueillir d’être un grand lecteur aujourd’hui, Woldenskee humblement dit avoir l’habitude d’écouter des audios des livres, parce qu’il fait face, dès son plus jeune âge, à des problèmes oculaires. « Je ne suis pas un grand lecteur. J’ai des problèmes au niveau de mes yeux. Mais, mes petites lectures sont très diversifiées », confie-t-il à TripFoumi Célébrité.

L’écriture, pour la première fois

Entre 2018, Woldenskee commence à griffonner ses premiers mots alors qu’il était en classe de Rhéto. « Au tournant d’un problème familial et amoureux, je commence à écrire. Avant de terminer mes études, j’ai écrit beaucoup de poèmes à la fois en créole et en français. Je pouvais regrouper des poèmes afin de faire aux moins deux recueils en créole et en français », se souvient le désormais écrivain.

Woldenskee sur les traces de deux poètes contemporains

Le jeune poète semble vouloir rompre avec la tradition prenant des auteurs classiques comme modèles. » Si j’arrive à écrire un recueil aujourd’hui, c’est grâce à deux jeunes poètes conptemporains : Ansky Hilaire et Christopher Jasmin. Ce dernier, lui-même, après la sortie de son texte « Ancolie », en 2019, il est le premier à m’encourager à entrer dans cette voie : la poésie.

Madjigridji, une réconciliation

Le titre paraît très évocateur. Questionné à ce sujet, le poète explique qu’il est « un rassemblement et une réconciliation ». Pour argumenter, l’auteur nous invite à nous plonger dans l’un des poèmes titré Madjigridji, un titre éponyme. De son interprétation, ce texte met en relation toutes les catégories sociales, malgré leurs différences. Ce qui fait, dit-il, que son recueil rassemble toutes les catégories de la société.

Madjigridji est un recueil de plus d’une trentaine de poèmes logés sur 80 pages environ. Pour la première vente-signature du texte, l’auteur a fixé le rendez-vous au dimanche 26 juin prochain à la Débarcadère, local Fort-Royal Hôtel, à Petit-Goâve, où tous les amoureux de la
poésie pourront venir se le procurer au prix de 600 gourdes.

Continue Reading
Advertisement

Populaires Cette Semaine

Advertisement
To Top