Connect with us

Cette année, Rutshelle a trouvé sa maîtresse

D0763A9D 09E5 4B11 8E90 8752D2C81F11

Célébrité

Cette année, Rutshelle a trouvé sa maîtresse

Cette année, Rutshelle a trouvé sa maîtresse

Dresser une comparaison entre une étoile montante et une étoile polaire, tant s’en faut. Parler de Bedjine et de Rutshelle dans la foulée, même refrain ! Mais un débat se répand de proche en proche et divise les avis : Laquelle des deux serait l’artiste attitrée de l’année ? Toute une kyrielle de groupies voire de passionnés s’engage dans cette controverse. Et problème ! ça finit souvent par une bordée d’injures. Mais, les plus avisés se penchent plutôt pour un tour d’horizon de leurs prouesses durant l’année. Là encore, les opinions se partagent. C’est le cas de Carel Pedre et Guy Wewe. Mais des deux, il y a un avis qui gagne bien : attitrer Bedjine artiste de l’année est un critérium de vérité axiomatique. Et pourquoi ?

Bedjine, entre constance et permanence

Depuis l’année 2020, Bedjine ne cesse de cartonner. Ses hits qui s’enchaînent comme des loups en marche, sont d’une constance inébranlable. “Kita Nago” a eu une réaction forte auprès des gens. “ Pouki n te marye”, en duo avec K-Dilak, a eu un succès populaire au début de l’année 2021. Depuis lors, elle ne fait que s’octroyer une renommée brillante et durable. Et ses tubes s’arrangent en file indienne pour le plaisir de ses fans. À chaque fois qu’une chanson se met à défaillir, une autre gagne encore le palais des mélomanes. C’est le cas de “Engra” qui a cumulé plus de 8 M sur Youtube. Cette derniere s’efface, non pour laisser la place a quelqu’un d’autre, mais pour poser un nouveau carton sur le marché musical haïtien. Cette fois-ci, avec Richard Cavé, “ Koupab” comptabilise plus de 12 M sur Youtube. Un succès fulgurant. La chanteuse possède une capacité énorme de multiplier ses tubes. Chacune supplante l’autre, l’artiste se surpasse. Elle a sorti “ Koupe m sa” qui a eu bonne réception auprès du grand public. Par suite, pour marquer encore la fin de l’année 2021, elle sort, en featuring avec K-Dilak, “Pwomèt Mwen”. Une chanson qui s’érige comme un hymne national. Voilà, entre constance et permanence, elle y est. Sans trêve ni relâche, elle travaille, pour perreniser son succès. Et, l’évidence est là : 6 Méga hits dont l’un a tiré la fin de l’année dernière.

Rutshelle, la diva a raté son train

S’il y a un talent dont peu de gens oseraient critiquer aujourd’hui, c’est celui de Rutshelle. Une présence scénique qui demeure inégalée jusqu’ici. Une voix qui, à ses débuts, était sujette à des amères critiques. Mais, à présent, la diva possède une voix endurante et un belting puissant sur tout l’ambitus de ses cordes vocales. C’est une artiste consommée à tous les niveaux. D’autant plus, cela fait pratiquement 5 ans depuis qu’elle éclipse toutes les autres chanteuses par ses tubes, son talent et son mérite. Mais, cette année, l’évidence est qu’elle a trouvé sa maîtresse. Entre Mai et Juin 2021, la diva a sorti “ M pa la ankò”, qui compte, à la louche, plus de 6 M sur Youtube. Quelques mois plus tard, elle a sorti son album “ QQA”. All on me, en featuring avec Wendy, cartonnait. Grâce à son featuring avec le camerounais Salatiel, elle a reçu le prix “ Meilleur duo” pour les AfrimAwards 2021. Récemment, elle reçoit le prix de “Meilleur artiste de la diaspora” aux African Talent Awards 2022. Sur Spotify, la chanteuse s’est classée cinquième comme l’artiste le plus streamé dans Zouk Station. Elle est écoutée dans 160 pays, selon un bilan annuel du même fournisseur. Il n’ y a rien à dire, sinon la vérité : Bedjine a dominé 2021. Toutefois, malgré ses tubes successives, elle n’a pas laissé Rutshelle dans l’ombre.

Continue Reading
Advertisement
To Top