Connect with us

Opinion : Jimmy Danger, une menace pour l’Industrie Musicale Haïtienne ?

Jimmy Danger

Célébrité

Opinion : Jimmy Danger, une menace pour l’Industrie Musicale Haïtienne ?

Opinion : Jimmy Danger, une menace pour l’Industrie Musicale Haïtienne ?

(TripFoumi Célébrité) – Sur les réseaux sociaux, n’importe qui pourrait faire et dire n’importe quoi et ce, à n’importe quel moment. Depuis plus d’un an, sur Facebook, le nom de Jimmy Danger résonne fort. Qui ose dire qu’il n’a pas regardé ni écouté, ne serait-ce qu’une fois, une courte vidéo de cet homme tournant en boucle sur le réseau bleu et blanc ? Si certains voient dans ce dernier un blagueur né, un humoriste à sa manière, d’autres, par contre, le considèrent comme une menace pour l’industrie Musicale Haïtienne.

Le sensationnel prend le dessus sur le rationnel à grand pas, surtout, avec l’avènement de l’internet, qu’on se le dise. Chacun cherche à se tailler une place sur les réseaux sociaux. Jimmy Danger, connu, entre autres, pour son sens « de l’humour » se fait connaître dans un temps record sur le petit monde de Mark Zuckerberg. À longueur de journée, des internautes partagent une séquence de son Show. De Mardi Retro à « Dimanche zen » en passant par « vendredi Payas » jusqu’à samedi « flite Grenn », l’ancien musicien du groupe Disip ne cesse de charmer ses fans dans le cadre de ses séries d’émissions diffusées sur sa plateforme Oyes Show. Mais, pour quel résultat ?

Jimmy Danger s’attaque à presque tous les acteurs évoluant dans le milieu culturel haïtien, que ce soit animateur, musicien, chanteur, promoteur ou manager des groupes musicaux. Très souvent, l’originaire de Pétion-Ville arrive à franchir des limites « infranchissables » jusqu’à se fofiler dans la vie intime des stars haïtiennes. On se souvient de sa récente sortie concernant le fils de Roody Roodboy. Un dossier qui a révolté l’artiste. On se souvient aussi de sa sortie contre Natacha qu’il a injuriée à la haïtienne.

Jimmy Danger, promoteur d’un chef de gang

Un chef de gang qui occupe l’entrée Sud de la capitale haïtienne tente de se faire passer pour un rappeur ces derniers jours. Il a déjà sorti plusieurs morceaux. Suite à l’annonce de la sortie de la première chanson en 2021, Jimmy Danger était le premier à avoir annoncé qu’il allait assurer la promotion de la musique de ce chef de gang. Effectivement, à travers plusieurs émissions, il se plaît à faire tourner le disque de ce chef de gang alors que ce dernier devait se retrouver derrière les barreaux pour ses nombreux crimes.

Absence d’organe de régulation en cause

Il se fait appeler à tort animateur ou rockstar. Incroyable ! Si dans cette posture, on pourrait le qualifier d’imposteur ou d’usurpateur, mais, il n’existe aucun organe régulateur ou prohibitif pouvant le sanctionner. Malheureusement ! D’ailleurs, il peut décider de balancer n’importe quoi sur n’importe qui, pourvu que cela lui plaise lui-même. Ces obscénités touchent le côté le plus intime de la vie des acteurs du monde musical haïtien. Sans oublier son caractère homophobe qu’il expose presque tout le temps. Mais, devant cette situation, la question qu’il faut se poser : quelle institution capable de régulariser cette sphère qu’on appelle à tort ou à raison HMI, au sein de laquelle presque tous les coups sont permis, pour faire le « buzz » et être populaire ?

Le très populaire Jimmy Danger poursuit sa route, sans inquiétude. Ses blagues, quoique la majorité d’entre elles soient de mauvais goûts, continuent de faire le tour des réseaux sociaux. Des stars qui ont passé presque toute leur vie à se forger une carrière, produisant des œuvres de qualité sont traitées de tous les noms de la part de l’ancien tambourineur du groupe Kaï. Est-ce que Jimmy Danger répresente-t-il un danger pour le secteur culturel haïtien, particulière l’industrie Musicale Haïtienne ?

Continue Reading
Advertisement
To Top